Retraites : contrôlez vos droits !

Alors que le Coup d’envoi du chantier de réforme des retraites vient d’être lancé, la Cour des Comptes, dans son rapport de certification des comptes de la Sécurité Sociale du 24 mai, avance des chiffres peu rassurants pour les futurs retraités.
Elle indique que 12,27% des pensions de retraite du régime général ont été mal attribuées en 2017 et sont affectées d’anomalies de portée significatives. 55% de plus qu’en 2015 !
60% des erreurs trouvent leur origine dans des données manquantes, inexactes ou mal exploitées, précise la Cour des Comptes. En cause notamment, les systèmes d’information, l’insuffisance des contrôles, la faiblesse des outils à disposition des agents, les erreurs de saisie, l’absence d’automatisation de plusieurs étapes de calcul.
Si cet indicateur ne vaut que pour le régime général, notez que les régimes complémentaires n’en sont pas moins épargnés. Huit  relevés d’information sur dix* révèlent en réalité des anomalies « tous régimes confondus » impactant le montant des pensions de retraite et/ou la date de départ au taux plein.
*source NB Consulting 2018
 
Comment être alors serein face à sa retraite ?
De tels constats invitent à la prudence et à la vérification des droits inscrits à votre compte. Toute anomalie identifiée mérite d’être signalée , cela même si les délais de régularisation sont longs et les demandes « découragées » comme le précise la Cour des Comptes dans ce même rapport.
Régulariser sa carrière le plus tôt possible, c’est en effet la solution pour être informé et définir précisément en toute sérénité son scénario de fin de carrière.
A chaque génération sa méthode. Conseils.
Vous avez moins de 55 ans :
Vous pouvez dès votre 35ème anniversaire télécharger votre Relevé Individuel de Situation sur le site www.lassuranceretraite.fr ou vous créer un compte personnel retraite sur le site www.info-retraite.fr.
Vous pouvez alors obtenir un état des lieux chronologique des droits « enregistrés » par vos caisses de retraite.
Des indicateurs vous avertissent même des « anomalies visibles » qui pourraient vous concerner. 
Si les droits enregistrés par vos caisses ne reflètent pas l’exactitude de votre parcours, c’est à vous de contacter vos caisses de retraite afin d’en demander la régularisation.
Vous avez 55 ans ou plus :
En vous créant un compte personnel retraite sur le site www.info-retraite.fr, vous avez désormais accès à des outils qui vous permettent d’avoir un état des lieux de votre situation, d’être informé des « anomalies visibles » et d’en demander la régularisation en ligne.
Un bémol toutefois : ces opérations de régularisations peuvent être longues. Aussi, si vous êtes proche de l’âge légal de départ (62 ans), vous pouvez perdre du temps et donc de l’argent…
Dans ce cas, il est conseillé de se faire accompagner par un professionnel qui identifiera « toutes » les anomalies, estimera leur impact précis sur votre situation (montant et date de départ), informera vos caisses des régularisations à effectuer et vous orientera sur les dispositifs de gestion de fin de carrière qui vous concerne (départ anticipé pour carrière longue, retraite progressive, cumul emploi/retraite, rachat de trimestres).
Notez que si vous êtes né avant 1963, vous ne serez pas concerné par la refonte du système en cours dont la mise en œuvre est programmée en 2025.
Cela sous-entend également que vous êtes éligible aux dispositifs en vigueur qui vous permettent de définir dès à présent votre stratégie de départ! Anticipez peut rapporter gros !
Vous êtes retraité :
Les notifications reçues par les différents régimes d’affiliation reflètent les droits distribués et doivent être passées au peigne fin.
A vous de contrôler que toutes les périodes d’activité ont été correctement reportées.
En cas d’identification d’anomalies au régime général, vous avez deux mois pour saisir la Commission de recours amiable et demander une révision de droits.
Notez que la Cour des Comptes précise dans ce même rapport du 24 mai 2018 qu’un report de données qui pourrait influer sur le montant des pensions de retraite ne donne pas lieu à révision des droits dès lors qu’il est postérieur à l’attribution définitive de la pension sauf si les bénéficiaires en font la demande …
A vos relevés !
 
Publié dans Retraite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.