Comment l’épargne salariale est-elle utilisée par ses détenteurs?

L'épargne salariale est un dispositif d'épargne mis à disposition des salariés dans certaines entreprises, qui consiste à verser à chaque salarié une prime liée à la performance de l'entreprise (intéressement) ou une partie de ses bénéfices (participation).

L'argent peut alors être versé directement au salarié, ou bien être déposé sans imposition sur un plan d'épargne salariale, qui prend généralement la forme d'un plan épargne entreprise (PEE) présenté dans un précédent article, ou d'un plan épargne pour la retraite collective (PERCO).

Alors que l'épargne salariale concerne quelques 10.6 millions de salariés en France en 2019, avec plus de 125 milliards d'euros placés sur des PEE ou PERCO, il est intéressant de se pencher sur la façon dont le dispositif est utilisé par les français y ayant accès, à partir de statistiques fournies par une étude de l'Autorité des Marchés Financiers (AMF) datant de 2016.

Il apparaît d'abord que l’épargne salariale constitue en moyenne 21% du patrimoine financier des usagers, représentant ainsi un montant aussi important que les livrets d'épargne.

Cependant, alors que plus de la moitié des détenteurs d'épargne salariale déclarent y voir comme utilité l'épargne de long terme - à juste raison puisque l'argent détenu sur les plans d'épargne salariale est partiellement investi dans des valeurs mobilières, en faisant un placement plus intéressant sur longue durée que les livrets épargne ou l'assurance vie en euros - ce dispositif avantageux n'est généralement pas utilisé à son plein potentiel. En effet, seuls 20% des détenteurs d’épargne salariale effectuent des versements sur leurs plans depuis leur propre épargne, et ce malgré l'existence de nombreux mécanismes valorisant financièrement l'épargne salariale, comme l'abondement par lequel les employeurs peuvent chaque année compléter les sommes placées par leurs salariés, ou encore l'absence d'impôts sur les intérêts de ces plans d'épargne.

Il semble ainsi y avoir une disparité entre les objectifs des détenteurs d'épargne salariale et l'utilisation faite de ces plans d'épargne, loin d'être optimale. Cette conclusion est à mettre en relation avec le niveau d'information et de connaissances faibles sur le sujet. En effet, même si certains aspects comme la possibilité de déblocage anticipé sont bien connus et compris des salariés, près de 62% des détenteurs d'un dispositif d'épargne salariale estiment mal connaître l'ensemble de ses caractéristiques et son potentiel.

 
Publié dans Placements financiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.